Description et historique

Le terme « reiki » existe dans le shingon où on évoque lors des méditations le fait d’absorber le ki de l’univers ainsi que dans le shinto où le terme désigne les initiations [citation nécessaire]. La première publication sur le sujet date de 1919 au Japon, sous la plume d’un naturopathe nommé Mataji Kawakami, et dans son ouvrage « Reiki Ryoho to sono Koka » (« Reiki Ryoho et ses effets ») [citation nécessaire]. Le terme ne sera utilisé par Mikao Usui qu’à partir de 1924 [citation nécessaire]. Selon Chrish Marsh et Dave King [citation nécessaire], préalablement, la méthode de soin porte les noms d’Usui-Do (voie de M. Usui) ou Usui Téaté (guérison par le toucher de M. Usui). Selon Hiroshi Doï et la Usui Reiki Ryoho Gakkai de Kyoto (la Fondation originelle de reiki), cela est inexact [citation nécessaire]. Sur la tombe de Mikao Usui, ce sont les termes « reiki » et « reihô » (voie spirituelle) qui apparaissent exclusivement[citation nécessaire]. La syllabe « rei » désigne l’esprit. La syllabe « ki » est issue du chinois « qi » (prononcer « tchi »), qui désigne l’énergie universelle. Celle-ci est aussi appelée prâna dans les langues indiennes [citation nécessaire]. Le reiki est donc étymologiquement : l’esprit et l’énergie universelle.

La méthode de soin appelée reiki fut mise au point au Japon par son fondateur Mikao Usui (18651926) à partir de 1922, peut-être même avant 1918 [citation nécessaire]. Selon Idriss Lahore, c’est au cours d’une « expérience de mort imminente« 3 qu’il aurait pris conscience de ses dons de guérisseur. L’expansion du reiki en Occident est due d’un côté, à la branche nippo-américaine de Mme Hawayo Takata et de sa petite-fille Phyllis Lei Furumoto qui transmirent les principes élémentaires du reiki et des techniques très simplifiées et formèrent des maîtres occidentaux à partir des années 1970 (principalement dans le courant New Age et les spiritualités contemporaines), et de l’autre côté, à la branche japonaise directement liée à l’un des élèves de Mikao Usui, Chujiro Hayashi, introduite directement depuis le Japon en Europe au début des années 2000.

Mikao Usui 臼井甕男 (1865–1926)

Chujiro Hayashi 林 忠次郎 (1880 – 1940)